20/10/2014

Le secret d'un placement réussi

Investir tous les mois, régulièrement, pendant des années. Sans se soucier du niveau du CAC 40. Et si cette formule d'une simplicité désarmante se révélait finalement la meilleure pour gagner en Bourse ?


Le moment est-il bien choisi pour entrer en Bourse ? C'est l'éternelle question qui taraude les épargnants. Pourtant, début 2010, quand les actions étaient au plus bas, bien peu d'entre eux ont eu le courage de se lancer. Les soldes, en Bourse, n'intéressent personne,! Aujourd'hui, la vigoureuse hausse du CAC 40 les fait à nouveau hésiter : la Bourse a rebondi, mais n'a-t-elle pas déjà trop monté ?


Pour gagner sur les marchés, le secret est peut-être justement... de ne plus se poser de questions. De nombreux établissements financiers proposent pour cela, clé en main, une formule d'une simplicité enfantine : l'investissement programmé. L'épargnant choisit une ou plusieurs sicav boursières, et y place, par prélèvement automatique sur son compte courant, une dizaine ou une centaine d'euros chaque mois. Quoi qu'il arrive.

Un pari gagnant depuis 2009.


ebabc7e4.jpgCes dernières années, cette stratégie a été payante. Alors qu'un épargnant qui a investi en août 209 sur l'indice MSCI Euro n'a toujours pas récupéré sa mise aujourd'hui, celui qui, à la même date, a commencé à placer ainsi 100 euros par mois a, lui, gagné près de 1 300 euros. Soit un rendement annualisé de plus de 7,5% ! SOURCE IMAGE: bds.ens-cachan.fr

Mais toutes ces démonstrations laissent indifférents bon nombre d'épargnants : ils jugent de toute façon les marchés boursiers trop compliqués. Pour eux, il faut aller plus loin. C'est l'ambition des Caisses d'épargne. Ce service prévoit lui aussi un investissement automatique programmé, à partir de 50 euros par mois, sur un FCP qui réplique le CAC 40 ou sur un fonds obligataire. Mais, de surcroît, le client peut également sécuriser automatiquement ses plus-values. Il lui suffit de déterminer le seuil au-delà duquel il souhaite que les gains réalisés en Bourse soient transférés à l'abri, sur un fonds monétaire. Un système développé déjà dans certains contrats d'assurance vie, mais rarement proposé ailleurs. Enfin, une assurance «moins value» est incluse dans Esprit Ecureuil. Si le client est obligé de brader son placement au pire moment, pour cause d'invalidité ou de licenciement économique par exemple, elle lui remboursera ses pertes éventuelles. Coût du «package» total : 12 euros par an. Le prix à payer pour ne plus avoir à se poser de questions ?

Publié dans Économies | Lien permanent |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.