19/05/2016

Les francais et le jeu.

Le secteur des jeux en ligne se porte bien, même très bien à en juger par la hausse constante du chiffre d'affaires des casinos en ligne, 5,7% en 2015.

les echos.jpg

Le volume d'affaire de 800 millions d'euros se répartit entre les paris sportifs, les courses hippiques et le Poker.

Un marché dérégulé.

Depuis le 8 juin 2010,  le marché français des jeux d’argent est ouvert et libre, mettant fin au monopole de la Française des Jeux, En juillet fut publiée la première liste des premiers opérateurs agréés à offrir leurs services en France. Mais selon rightcasino.com, les joueurs français fréquentent encore des sites non régulés, donc qui n'ont pas le droit de proposer leurs services en France. Autant de manque à gagner pour l’état, puisque les casinos français sont taxés a 51% en France et cette manne, estimée a 200 millions d'euros par an, échappe donc au fisc Français. Et les joueurs se retrouvent également sans protection légale en cas de litige avec la société prestataire de service.

Malheureusement, l’ARJEL (l'Autorité de Régulation des Jeux en Ligne) n'a aucun pouvoir en dehors des frontières de l'hexagone et ne peut intervenir en cas de litige entre le casino et le joueur. Rappelons qu'en France avec une plateforme régulée le joueur va toujours récoltés les gains.

Autre problème, l'addiction au jeu.

Si en France nous avons des barrières techniques pour les joueurs au comportement anormal, ils seront totalement dépourvus de toute protections à l’étranger. Cette situation risque de prolonger, puisque l'UE n’envisage pas harmoniser la légalisation sur les plateformes de jeux en ligne. Source Infographie; les échos.

Les commentaires sont fermés.