04/02/2015

Bien gérer son budget alimentaire

astuces-reduire-budget-course.jpg

A l'heure où le budget alimentaire est de plus en plus serré, de nombreuses personnes se demandent de quelle manière comment gérer au mieux leur budget alimentaire. Quelques conseils pour que vos papilles ne fassent pas les frais d'un budget serré.
Le premier conseil pour bien gérer son budget alimentaire, essentiel et que tout le monde peut appliquer, est d'établir au préalable une liste de courses. une fois dans le magasin, tenez-vous en scrupuleusement à la liste effectuée chez vous.

Notre second conseil vous fera sourire mais il n'en est pas moins efficace : il consiste à faire vos courses le ventre... plein! En d'autres termes, faîtes vos courses juste après avoir mangé. Vous serez moins tenté par toutes les sucreries et autres denrées dont vous n'avez pas forcément l'utilité en temps normal.




Pour bien gérer son budget alimentaire, il existe une technique simple qui consiste à établir à l'avance ses menus pour plusieurs jours. Ainsi, vous pourrez établir une liste de courses claire pour ne pas acheter à tord et à travers! Qui plus est, il s'agit d'une bonne technique pour manger équilibré!

Vous et votre tribu êtes de véritables amateurs de viandes et vous en consommez à tous les repas. Lâchez du lest! Premièrement, la viande en excès n'est pas excellente pour la santé. Qui plus est, elle coûte de plus en plus cher! Pour diminuer votre budget alimentaire, tentez un soir sur deux de ne pas ingurgiter de côtes d'agneaux ou autres steaks hachés.

Autre conseil pour gérer au mieux votre budget alimentaire : faîtes vos courses sans vos enfants, qu'ils soient petits ou grands! En effet, la tentation de leur faire un petit plaisir est toujours grande lorsqu'ils sont avec vous. Et parfois, ces petits plaisirs coûtent cher et entament largement un budget alimentaire serré.

Notre dernier conseil pour bien gérer son budget alimentaire : préparez le plus de plats possibles vous même et évitez d'acheter des plats préparés. Gardez-en au congélateur uniquement en cas d'urgence. En plus d'avoir un réel intérêt et de vous activer en fin de journée avec vos enfants par exemple, pour leur apprendre le goût des bonnes choses, vous ferez une bonne économie d'argent.

Publié dans Cuisine, Economie | Lien permanent |  Facebook | | |

12/12/2014

Pour lutter contre l'alcoolisme, les pubs sont ouverts 24 heures sur 24.

SI «L'HOMME IVRE s'entretient avec les dieux» comme l'assure un proverbe chinois, alors, les piliers de pubs anglais communiquent directement, quotidiennement et immodérément, avec Bacchus. Mais, leur credo dans la pinte, fût-il divinement inspiré, n'est pas inoffensif. L'extase alcoolique dérange le cerveau et gâte le foie, rappelle le corps médical. L'éthylisme fervent encombre les caniveaux, vide les lieux de travail et emplit les hôpitaux, relèvent la police et les sociologues.


Les tenanciers de pubs anglais et gallois ont la possibilité de servir de l'alcool dans leurs établissements, 24 heures sur 24.

Paradoxal ? Pas vraiment, si on s'en tient à l'explication du gouvernement. Depuis la Grande Guerre, en effet, la loi imposait la fermeture des pubs à 23 heures. Anachronique Et un peu tôt, relèvent les amateurs d'ale tiède, de stout et de boissons fortes. C'est pourquoi, trente minutes avant la clôture, le tenancier lançait un vibrant «Last orders, gentlemen !» à la cantonade. La dernière chance de faire provision de breuvages pour continuer à lever le coude, même à l'extérieur du local. Le gouvernement s'est avisé que la période de libre consommation était trop restreinte et encourageait à la surconsommation dans le moins de temps possible. Conclusion : en augmentant les heures d'ouverture, la tentation de boire beaucoup, rapidement, jusqu'à s'enivrer, sera moins grande.


Expériences pilotes positives

Les experts, catastrophés, prédisent des lendemains à gueule de bois. L'Association des chefs de police annonce la recrudescence des viols, des crimes et des troubles sur la voie publique. L'expérience prouve que la libéralisation de l'offre d'alcool a toujours été suivie d'une augmentation substantielle des problèmes liés à la consommation.


Les expériences pilotes d'ouverture permanente des pubs menées en Angleterre et au pays de Galles l'été dernier ont abouti à une baisse de 9% des bagarres et des désordres publics, fait observer le Home Office. En outre, une fraction, seulement 359, pour l'heure, des 160 000 débits de boissons, disposera d'une licence d'ouverture 24 heures sur 24. 56 000 et jusqu'à 70 000, seront autorisés à servir de l'alcool quelques heures en plus chaque semaine. Enfin, le succès ou l'échec de la nouvelle loi sera testé dans dix villes anglaises et galloises de référence. «Il est temps de traiter nos concitoyens comme des adultes», estime James Purnell, le secrétaire d'Etat en charge de la réforme.

 

 

 

Publié dans Royaume unis | Lien permanent |  Facebook | | |

Les départements se mobilisent contre le froid

Quatre départements ont déclenché le niveau 3 et 67 le niveau 2. Une vague de froid s'abat sur le pays et devrait durer jusqu'à vendredi. Les capacités d'accueil des SDF et les équipes d'urgence sociale ont été renforcées.

vague de froid.jpgQuatre départements français ont déclenché ces dernières heures le niveau 3 du plan grand froid qui permet un renforcement des capacités d'accueil des SDF et des équipes d'urgence sociale, tandis que 67 étaient concernés par le niveau 2.

Dimanche soir, seuls 37 départements avaient atteint le niveau 2 de ce plan, qui en compte trois. Le niveau 3 a été déclenché dans le Lot et l'Aveyron, des températures ressenties exceptionnellement basses de -10 à -17 degrés étant attendues pour les deux jours à venir, ainsi que dans les Ardennes et la Haute-Loire.

Le préfet de police de Paris Pierre Mutz a décidé de déclencher le niveau 2 du plan d'urgence hivernale à Paris, a annoncé la préfecture de police (PP), soulignant que Météo-France prévoyait «une chute des températures particulièrement basse à partir de la nuit prochaine (de lundi à mardi) ainsi que des chutes de neige». L'ensemble des départements d'Ile-de-France était concerné, selon le ministère.

Au nord de la capitale, les trois départements de Picardie (Aisne, Somme et Oise), ainsi que le Pas-de-Calais, ont déclenché lundi le niveau 2, déjà en vigueur dans le Nord depuis dimanche. La plupart des départements de l'ouest, où des températures négatives sont attendues, étaient passés lundi au niveau 2. Il était déjà en vigueur depuis dimanche dans la Sarthe, en Ille-et-Vilaine ou Vendée. Il a été déclenché lundi dans les Côtes-d'Armor, la Manche, l'Eure, en Seine-Maritime, Maine-et-Loire, Loire-Atlantique, Mayenne, Indre et dans la Vienne.

Dans le sud, le niveau 2 a été activé mardi dans l'Aveyron et lundi dans les Pyrénées-Orientales et la Gironde.

Dans l'est, la Lorraine et le Territoire de Belfort restent au niveau 2. Le Bas-Rhin et le Haut-Rhin sont également concernés.

Les 67 départements passés au niveau 2 sont: Ain, Aisne, Allier, Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Aube, Aude, Aveyron, Calvados, Charente, Charente-Maritime, Cher, Côte-d'Or, Côtes-d'Armor, Doubs, Eure, Eure-et-Loir, Haute-Garonne, Gironde, Ille-et-Vilaine, Indre, Indre-et-Loire, Isère, Jura, Landes, Loir-et-Cher, Haute-Loire, Loire-Atlantique, Lot-et-Garonne, Lozère, Maine-et-Loire, Manche, Mayenne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Morbihan, Moselle, Nord, Oise, Pas-de-Calais, Puy-de-Dôme, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Orientales, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Rhône, Saône-et-Loire, Sarthe, Savoie, Haute-Savoie, Paris, Seine-Maritime, Seine-et-Marne, Yvelines, Deux-Sèvres, Somme, Vendée, Vienne, Haute-Vienne, Vosges, Yonne, Territoire de Belfort, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Val-d'Oise.

Publié dans France | Lien permanent |  Facebook | | |